La Vallée verte : réservoir de biodiversité

photo1  Photo2

 

La Vallée verte est un site naturel situé à la périphérie immédiate du bourg de Guipel. Il s’agit d’une prairie humide préservée, gérée en éco -pâturage par des vaches adaptées au milieu humide (Highlands) On y accède par des sentiers de petite randonnée, empruntés chaque jour par les élèves de l’école Diwan pour se rendre à la cantine et à la garderie.

Dans le cadre du « Schéma local de la Trame verte et bleue » (TVB) du territoire de la Communauté de Communes Val d'Ille Aubigné (CCVIA), le site de la Vallée verte a été identifié comme réservoir de biodiversité à préserver et à valoriser, du fait de l’intérêt de la faune et la flore. Une première étude a été confiée à la Ligue Pour les Oiseaux (LPO) en 2017. Un inventaire de la flore (espèces herbacées, arbres et arbustes) et de la faune (oiseaux, amphibiens, reptiles, mammifères, papillons, libellules et autres insectes) a été constitué et un second bilan sera fait en 2021 suite aux aménagements préconisés afin d'augmenter l’intérêt écologique du lieu.

Points forts :

  • Les vieux arbres et les haies sur talus
  • Une bonne diversité d’arbres et d’arbustes locaux
  • La présence de deux types de prairies, mésophile (sol relativement fertile et bien drainé) et humide (inondable)
  • Des ronciers et du lierre favorables à la faune
  • Le ruisseau traversant le site en très bon état avec des méandres naturels.
  • La présence de deux espèces invasives aux abords du site : la Renouée du Japon et le Laurier-palme ainsi que d’espèces horticoles : l’Onoclée, la Pétasite japonaise et le Sumac de Virginie
  • Des plantations sur bâche
  • La présence de prairies au sol riche en matière organique avec des zones piétinées, au détriment d’une bonne diversité floristique favorable aux insectes.
  • L’éco-pâturage est un mode de gestion intéressant pour la faune cependant la fauche tardive de certaines prairies favoriserait la biodiversité faunistique et floristique.
  • L’implantation de la clôture parfois trop proche du ruisseau.

Points faibles :

  • Le manque de lumière sur le ruisseau et les prairies avec des abords du ruisseau très arborés sur la partie ouest.
  • L’absence d’eaux stagnantes permanentes pour la reproduction des amphibiens et des odonates

Le rapport de cette étude est disponible ici:

Suite à cette étude, la Communauté de communes (CCVIA), la Commune de Guipel, le Syndicat de bassin versant de l’Ille et l’Illet (BVII), la Ligue Pour les Oiseaux (LPO) et l’Association La Ragole ont travaillé en étroite collaboration pour répondre à ces enjeux et proposer des aménagements en faveur de la biodiversité, mais également pour en faire un site vitrine de sensibilisation à la biodiversité.

Les travaux ont été réalisés au cours du premier semestre 2019.

 

L’entrée du site

Photo3   photo4

Une spirale à insectes a été réalisée par les services municipaux, à proximité du poulailler et du potager face à l’Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD de la Vallée Verte)

Une clôture de treillage en bois de châtaigner (ganivelles) a été installée le long du parking, pour éviter la dégradation du talus le long du sentier.

Un arbre mort a été conservé en contrebas pour favoriser l’accueil d’insectes xylophages et de certaines espèces d’oiseaux. Le talus attenant a été rechargé avec la terre provenant des travaux sur la prairie humide et le roncier pourra se réinstaller et continuer à offrir le gîte et le couvert aux reptiles, amphibiens, oiseaux et petits mammifères.

Un escargot géant, réalisé par le chantier d’insertion du Val d’Ille-Aubigné, a également fait son apparition sur le talus qu’il tentera éternellement de grimper, offrant le gîte aux insectes.

Enfin, un muret de pierres sèches a été construit sur une partie du talus, pour les insectes, araignées et lézards, mais également pour certains petits mammifères.

 

Le cours d’eau

photo5  photo6

Une éclaircie des arbres longeant le cours d’eau a été réalisée. Le technicien rivière du Syndicat de bassin versant de l’Ille et l’Illet (BVII) est intervenu pour marquer les arbres à abattre.

L’association guipeloise, la Ragole a réalisé des chantiers sur 2 week-ends, réalisant l’abattage, le débitage, le broyage et le transport du bois.

Le cours d’eau conserve quelques parties ombragées mais profite davantage des rayons du soleil, ce qui apportera une plus grande diversité de la faune et de la flore aquatique.

 

Le bassin tampon

photo7

Un bassin tampon est présent à l’entrée du site, en aval des premières maisons. Il est entretenu par des moutons. Cependant, une végétation arbustive (saules, aulnes) s’était installée, ce qui aurait pu contrarier le fonctionnement du bassin.

La végétation a donc été coupée et dessouchée, à l’exception de la partie Est du bassin, où les arbres ont seulement été recépés.

Deux mares ont été creusées au fond, afin de conserver de l’eau stagnante propice à l’accueil de la faune amphibie et des odonates.

 

Les prairies

Deux mares ont été creusées sur le site, afin d’augmenter l’accueil des amphibiens et odonates, ainsi que de diversifier la flore de la prairie.

photo8

Une grande mare a été creusée à l’entrée du site, respectant les 10m de distance avec le cours d’eau. Elle possède une pente douce au Sud et des paliers plus marqués au Nord. Un petit merlon a été réalisé au Nord et des branchages laissés pour constituer des abris pour la faune.

 

Elle s’est rapidement remplie, grâce à la grande humidité de la zone. Une clôture a été installée et renforcée avec de l’osier, afin d'éviter que les vaches viennent s’y abreuver.

photo9

Une deuxième mare a été creusée à l’extrémité Ouest du site, dans une parcelle non accessible au public. Un arbre a été dessouché et laissé sur place, et le trou a été quelque peu renforcé pour conserver de l’eau stagnante. Cette partie de la zone étant très humide, le niveau en eau de la mare est rapidement monté.

 

Deux hôtels à insectes géants, réalisés par le chantier d’insertion du Val d’Ille-Aubigné, ont été installés dans la prairie.

photo10

Le passage des engins de travaux, même adaptés aux zones humides, a laissé des traces cet hiver. Cependant la végétation a très vite repris le dessus, sans même avoir besoin de réensemencer. Ce sont donc des graines stockées dans le sol qui ont poussé, pour une prairie 100% locale.

 

La boucle de randonnée

photo11

Afin de découvrir ces aménagements, profiter de la quiétude de ce lieu et observer la diversité de sa faune et de sa flore, un platelage a été réalisé pour traverser la prairie et permettre de faire une boucle à l’intérieur du site. Un parcours pédagogique vous est proposé, avec 7 tables de lecture rédigées par la LPO Bretagne, qui vous permettront d’apprendre l’intérêt de chaque milieu et les espèces qui les habitent.

Une avancée du platelage permettra d’observer plus tranquillement la prairie et sa biodiversité. L’eau arrivant de la fontaine a formé une noue et des trous d’eau propices à l’installation d’une faune amphibie et des odonates.

photo12

Vigilance plantes invasives

Attention, Renouée du Japon croit sur deux endroits du site. C’est une espèce végétale envahissante qui peut se propager très vite. Ne la cueillez pas !

photo13

Refuge LPO

La Commune a souhaité faire de ce site un « refuge LPO collectivité « Cet engagement crée un partenariat LPO /collectivité au service de la biodiversité et de la population. Après l'inventaire de 2017, la signature de la Convention, le partenariat est établi pour 5 ans et donne lieu à des contacts et relevés réguliers afin de préserver la biodiversité et de l’améliorer. 

Plus d’information :https://refuges.lpo.fr/

photo14

 

Les travaux réalisés par la Communauté de communes Val d’Ille-Aubigné (CCVIA) ont été financés en partie par la Région via son Contrat Nature et par l’Europe via le Fonds Européen pour le Développement Rural (FEADER)

photo15

 

Entreprise

Nature des travaux

Coût des travaux

Agrioservices

Aménagements écologiques (mares, entretien bassin, talus et remise en état du site), platelage et plateforme

10696, 80 € TTC

Agrioservices

Installation de clôtures autour d’une mare et remplacement de poteaux sur le site

3243.60 € TTC

LPO

Création des textes des tables de lecture

1000 € TTC

Pic Bois

Mobilier tables de lecture

2221.20 € TTC

Chantier d’insertion

Création des hôtels à insectes

1600 € TTC

Agri-Melesse

Matériel hôtels à insectes

327.64 € TTC

 

TOTAL

19089.24 TTC

 

Subventions attendues (FEADER/Contrat Nature)

14885.86 TTC

 

Reste à charge

4203.38 TTC